Timbres d'airs et vaudevilles

p. 01
p. 03
p. 05
p. 07
p. 09
p. 10
p. 11
p. 13
p. 15
p. 17
p. 19
p. 21
p. 23
p. 25
p. 27
p. 29
p. 31
p. 33
p. 35
p. 37
p. 39
p. 41
p. 43
p. 45
p. 47
p. 48

Dublin Core

Titre

Timbres d'airs et vaudevilles

Créateur

C.-S. Favart ?

Source

Fond Washington

Éditeur

Cethefi

Date

1701-1800

Contributeur

Françoise Rubellin
Bertrand Porot
Florent Coubard

Droits

Domaine Public

Format

cahier

Langue

français

Type

manuscrit

Couverture

France
XVIIIe s.

Text Item Type Metadata

Text

On n'aime point dans nos forêts | Nous séparer qu'ai-je entendu
La ceinture | Oublions tous deux le passé
Les feuillantines | Qui dans son jaloux effroi
Iris au bord de la Seine | Apprends mais sois discrète
Quel plaisir de voir Claudine | Lucas a donc su vous plaire
Tourlourirette | Sa taille est charmante
Quand ma mère était jeunette | Oui, je les prétends satisfaire
Mirlababibobette | Tatigué Madame Thomas
L'autre nuit j'aperçus en songe | Vous voyez celle qui m'enchante
Branle de Metz | Dans le fond d'une écurie un vieux cocher amoureux
Nanette dormez-vous | Qu'une fille à vingt ans
J'offre ici mon savoir-faire | Fille sage avec constance
Le beau berger Tircis | D'où vient ce sérieux
Tique tique tacque | Il n'est rien de plus parfait que cet aimable valet
Pour passer doucement la vie | Il cédera bien autre chose quand j'aurai joint son sort au mien. Valet qui jamais ne repose devenu maître ne fait rien.