Doctorants et docteurs

Doctorants

Marinette Laurence

JPEG - 8.8 ko
Marinette Laurence

Retraitée de l’enseignement, Marinette Laurence a soutenu un mémoire de Master 2 consistant en l’édition critique du Génie de l’Opéra-Comique de Charles-Simon Favart. Elle travaille actuellement à une thèse sur l’apport du couple Favart à l’opéra-comique.

Fanny Prou

JPEG - 6.3 ko

Fanny travaille à l’enrichissement de la base Theaville en cherchant des vaudevilles qu’elle saisit en LilyPond. Elle participe aussi au groupe de recherche sur les registres du Théâtre-Italien.

Emmanuelle Soupizet

JPEG - 5.6 ko
Emmanuelle Soupizet

Après avoir abordé en Master 1 L’Edition théâtrale à Paris au XVIIIe siècle avant la Révolution (Université Paris IV-Sorbonne), elle rejoint en 2008 le Centre d’études des théâtres de la Foire et de la Comédie-Italienne pour travailler, dans le cadre de sa thèse, sur la transposition du genre épique chevaleresque sur la scène lyrique aux XVIIe et XVIIIe siècles en France.

Docteurs

Loïc Chahine

JPEG - 8.1 ko
Loïc Chahine

Allocataire de recherche, il a soutenu une thèse sur la pratique du vaudeville chez Fuzelier. Il a réalisé l’appendice musical de Pyrame et Thisbé : un opéra au miroir de ses parodies (2007), Médée, un monstre sur scène : réécritures parodiques du mythe (2008) et Lectures de Marivaux (F. Rubellin, PUR, 2009). Son travail de Master 1 portait sur les parodies d’Isis par Fuzelier et Charpentier ; celui de Master 2 sur Deux auteurs français à la Comédie-Italienne : Fuzelier et Le Grand (1718-1721). Il s’intéresse également à la remise en spectacle vivant des œuvres théâtrales et musicales des XVIIe et XVIIIe siècles et dirige la compagnie Le Carnaval du Parnasse.

Anastasia Sakhnovskaia-Pankeeva

JPEG - 5.6 ko
Anastasia Sakhnovskaia-Pankeeva

Titulaire d’un doctorat de l’Académie d’État d’art théâtral de Saint-Pétersbourg sur les théâtres de la Foire (soutenu en 1999), collaboratrice active du site CÉSAR, après avoir obtenu le CAPES et l’agrégation de russe, elle a soutenu sa thèse à Nantes en 2013 sur L’Influence de la Comédie-Italienne à la naissance du théâtre de la Foire, et a publié plusieurs articles sur le sujet, ainsi qu’une traduction en russe de plusieurs pièces de l’Ancien Théâtre Italien.

Colt Segrest

JPEG - 8.3 ko
Colt Segrest

Allocataire de recherche de 2009 à 2012, il a consacré sa thèse (financée par la Région des Pays de la Loire dans le cadre du projet CERPOAR) à la parodie dans le répertoire de l’Ancien Théâtre Italien de Paris (1668-1697) et à l’histoire de l’édition de ce répertoire. Il s’intéresse également au théâtre anglais et espagnol du XVIIe siècle. Il a rédigé un mémoire de Master 2 sur les parodies dramatiques de la pastorale lyrique Issé (La Motte et Destouches) et a récemment donné plusieurs communications lors de colloques outre-Manche.

Pauline Beaucé

JPEG - 5.4 ko
Pauline Beaucé

Allocataire de recherche de 2008 à 2011, elle a soutenu une thèse sur la Poétique de la parodie dramatique d’opéra en France au XVIIIe siècle (1709-1789). Elle a consacré son mémoire de Master 2 à la Variété des formes parodiques d’opéra (1739-1749) et a notamment collaboré à deux ouvrages collectifs d’édition critique paru chez Espaces 34 : Pyrame et Thisbé, un opéra au miroir de ses parodies, dir. F. Rubellin (2007) et Médée, un monstre sur scène : réécritures parodiques du mythe de Médée au XVIIIe siècle, dir. I. Degauque (2008).

Tomoko Nakayama

JPEG - 5.3 ko
Tomoko Nakayama

Chargée de cours (titulaire) à l’Université des Études Étrangères de Kyoto, elle est titulaire d’une thèse au Japon sur Marivaux et d’une thèse sur le travestissement des femmes en hommes dans le théâtre en France de 1680 à 1782, soutenue à l’Université de Nantes en 2011. Elle a publié plusieurs articles sur ce sujet, et donné une édition de La Française italienne (Legrand), L’Italienne française (Dominique, Romagnesi et Fuzelier) et Le Retour de la tragédie française (Romagnesi) avec Guillemette Marot (Espaces 34, 2007).

Guillemette Marot

JPEG - 5.6 ko
Guillemette Marot

Docteur en littérature française depuis 2008 avec sa thèse Paradoxes d’un type fixe : Colombine à Paris de 1716 à 1729 (dir. F. Rubellin), elle est actuellement post-doctorante à l’Université Laval de Québec. Elle a édité Le Fourbe sincère de Desgranges dans Théâtre de la Foire, Anthologie de pièces inédites 1712-1736 (Espaces 34, 2005) et La Française italienne (Legrand), L’Italienne française (Dominique, Romagnesi et Fuzelier) et Le Retour de la tragédie française (Romagnesi) avec Tomoko Nakayama (Espaces 34, 2007).

Nuria Aragonès Riu

JPEG - 8.2 ko
Nuria Aragonès Riu

Docteur en arts du spectacle depuis novembre 2008 avec sa thèse L’Iconographie des petits théâtres au dix-huitième siècle en France (dir. Martine de Rougemont, Paris III), elle bénéficie d’une allocation postdoctorale dans le cadre du programme Beatriu de Pinós (Generalitat de Catalunya, Espagne) afin de travailler au sein du projet POIESIS/CERPOAR et de publier sa thèse.